J’imprime des affiches. Je travaille à l’ancienne, avec du bois, du métal, de l’encre, des couteaux et de la sueur. Je crois à l’affichage public comme vecteur de la liberté d’expression. Les affiches rendent la ville plus belle et disent ce qui doit être dit. Vive l’impression !